Archive for juillet, 2015

Objet réservé pour les pseudo systèmes de fichiers

Vendredi, juillet 31st, 2015

Pour les besoins de sylabe et la gestion des équivalents de systèmes de fichiers, un objet réservé à été créé : nebule/arborescence

Il sert de repère pour les points d’entrés des arborescences des systèmes de fichiers. C’est ajouté au wiki Documentation – nebule v1.2 – Objets à usage réservé.

CF : sylabe – blog – Avancement

Liens marqués entre le puppetmaster et les autres entités

Jeudi, juillet 23rd, 2015

Il y a quelques jours, le puppetmaster a été réveillé pour générer de nouveaux liens. De nouveaux objets de nebule sont maintenant reconnus comme des objets à usage réservé :

  • nebule/objet/entite/maitre/securite
  • nebule/objet/entite/maitre/code
  • nebule/objet/entite/maitre/annuaire
  • nebule/objet/entite/maitre/temps

Et il permettent de désigner via un lien de type f les différentes entités qui ont les rôles correspondants.

Le code de la librairie nebule en php et le bootstrap s’en servent désormais pour retrouver les entités avec ces rôles.

CF : sylabe – Avancement

Lien de bannissement ?

Samedi, juillet 11th, 2015

Aujourd’hui, bannir un objet, et non son usage, revient à lier cet objet à un autre objet convenu contenant ‘nebule/danger‘. Mais la recherche de bannissement d’un objet peut être un peu longue alors qu’elle doit être systématique avant toute utilisation d’un objet.

Il serait peut-être judicieux de créer un type de lien spécifique au bannissement d’un objet. Comme ce lien n’a besoin que du champs source, le champs destination peut être soit le type de bannissement soit la sévérité. Ce type de lien doit bien sur rester sensible au lien de suppression de lien, au cas où ce bannissement soit abusif ou inopportun et qu’il faille l’annuler.

A voir…

Messagerie et transfert fondamental d’information

Mercredi, juillet 8th, 2015

Comme cité dans l’article sylabe – Emulation de messagerie, l’implémentation de certaines fonctionnalités de la messagerie pose problème.

Tout lien f est potentiellement un message. Cette façon de voir est plus fondamentale, plus propre et plus proche de la gestion de l’information. Malheureusement, elle pose quelques problèmes pour certaines fonctionnalités classiques de la messagerie telle que nous l’utilisons tous aujourd’hui. Les problèmes de fonctionnalités ne sont pas graves mais peuvent être perturbants.

Pour commencer, comment marquer un message comme lu puisque cela revient à faire un lien d’un lien, ce que ne permet pas nebule.
Nous sommes ici dans un fonctionnement attendu de la messagerie dans laquelle chaque message est important et doit donc être lu. Ce comportement est différent du message de réseau social qui n’a pas forcément d’importance et n’est pas destiné à être lu impérativement. On distingue le message destiné à la masse des gens, même si elle peut être très limitée, du message destiné spécifiquement à un individu. La notion d’importance dans l’attente de lecture du message dépend surtout du nombre de destinataires.
Il ne faut pas non plus penser que le spammer s’attend à ce que tout le monde lise ses messages. C’est du rêve mais ce genre de message est très peu lu et est donc envoyé en masse pour compenser ce manque d’importance ou d’intérêt.

Ensuite, lorsque l’on marque comme supprimé un message, c’est que l’on supprime explicitement le lien f qui fait que c’est un message. Si on souhaite annuler cette suppression, la théorie dans nebule veut que l’on recrée un lien mais avec une date plus récente. Or si la date est plus récente, cela altère l’information de la date du message. Ensuite, c’est l’entité qui à reçu le message qui génère le nouveau lien à une date plus récente, et non l’entité d’origine. On perd donc la provenance du message. Ce n’est pas acceptable dans ces conditions de permettre la restauration d’un message.

Il est probable que l’on revienne plus tard à une implémentation plus universelle et fondamentale dans la façon de reconnaître ce qu’est un transfert d’information, un message.