Archive for the ‘aléa’ Category

Protection des objets – faible entropie

Mardi, mars 19th, 2019

Les messages que l’on protège peuvent être courts ou peuvent être dans certains cas facilement recalculés lorsque la seule partie variable du contenu a une faible entropie. C’est un problème général qui prend tout son sens dans la messagerie.
Le lien de chiffrement relie le hash de l’objet en clair avec le hash de l’objet chiffré. c’est indispensable si on veut pouvoir retrouver le contenu d’un objet en clair sans avoir à parcourir l’intégralité des hashs des objets protégés. C’est pour éviter le problème que l’on a avec l’implémentation des liens dissimulés.

Nous sommes dans le cas d’un modèle MAC-then-encrypt-then-MAC. Il faut trouver un moyen de renforcer l’entropie des objets protégés. Jouer sur le salage ou l’IV du chiffrement ne résout pas le problème puisque le problème vient du MAC avant chiffrement.
Et ce problème ne concerne pas des objets dont le contenu a une entropie supérieure à 128 bits et qui ne sont pas prédictibles. Il n’est pas utile, voire contre productif, de systématiser une solution de renforcement de l’entropie des objets protégés.

Il y a peut-être deux solutions. La première serait d’ajouter au contenu un aléa que l’on serait capable de retirer lors de l’exploitation de l’objet, comme du bourrage (padding). La seconde serait d’opérer sur l’objet une valeur d’un autre objet et de ne pas lié l’objet initial mais uniquement l’objet opéré. Cependant cette seconde méthode parait assez fragile en l’état.

La suite au prochain épisode…

Modification des sources d’aléa – implémentation

Jeudi, juin 8th, 2017

Suite à l’article Modification des sources d’aléa, la fonction getPseudoRandom a été modifiée dans la bibliothèque PHP orienté objet de nebule pour ne plus consommer du tout de ressource d’aléa mais en gardant une entropie forte.

La génération se fait depuis une graine qui est la concaténation de la date, de l’heure en micro-secondes, du nom de la bibliothèque, de la version de la bibliothèque et enfin de l’identifiant de l’instance locale du serveur. La graine dépendant donc surtout de l’heure avec une grande précision et est spécifique à chaque serveur.

La graine sert à générer via une fonction de hash l’état du compteur interne. Comme la taille du hash est fixe, une boucle permet d’alimenter la sortie en dérivant successivement l’état du compteur interne. À chaque tour de la boucle, l’état du compteur interne est dérivé en calculant le hash de lui-même. À chaque tour de la boucle, on concatène à la sortie le hash de l’état du compteur interne concaténé à une valeur fixe. L’état du compteur interne n’est jamais directement sorti et il est effacé en fin de génération de fonction.

Le bootstrap utilise aussi une génération pseudo aléatoire pour la création notamment d’identifiants temporaires. La bibliothèque PHP procédurale intégrée au bootstrap a aussi été modifiée. Elle fonctionne sur le même principe décrit ci-dessus. Une nouvelle fonction __pr est créée et les fonctions ne nécessitant par un aléa fiable ont été modifiées.

La fonction de hash actuellement utilisée pour la dérivation du compteur interne et la fonction sha256. Comme on attend pas de propriété cryptographique forte dans cette fonction, n’importe quelle fonction de hash peut faire l’affaire.

Ce sera disponible dans la prochaine version diffusée de la bibliothèque de nebule.

Modification des sources d’aléa

Samedi, juin 3rd, 2017

La bibliothèque nebule en PHP orienté objet présente deux fonctions de génération d’aléa dans la classe dédiée à la cryptographie.

Les fonctions :

  • public function getPseudoRandom($size=32)
  • public function getStrongRandom($size=32)

La première fonction getPseudoRandom permet de générer un aléa correct mais pas fiable, c’est à dire de qualité mais pas pour un usage cryptographique sûr. Il va servir principalement pour générer des identifiants d’objets de références.

La seconde fonction getStrongRandom permet de générer un aléa beaucoup plus fiable, c’est à dire réellement non prédictible, pour un usage cryptographique sûr. Cependant cet aléa est précieux parce que sa génération prendre du temps et peut consommer des ressources, ce qui limite la quantité de bon aléa que l’on peut demander à un instant donné. Il doit donc être réservé strictement à des usages requérant un aléa fiable.

Or, la fonction getPseudoRandom fait appel à la même fonction interne openssl_random_pseudo_bytes que getStrongRandom, ce qui veut dire qu’elle consomme de l’aléa précieux alors que ce n’est pas nécessaire.

Cette fonction getPseudoRandom va être modifiée pour générer un aléa correct mais non fiable à partir de la date/heure et une préparation via une ou plusieurs fonctions de hachage. Elle ne devra en aucun cas être utilisée comme source pour générer des mots de passes de session ou de protection des objets, etc… nécessitant un aléa de qualité cryptographique.