Archive for the ‘autorité’ Category

Application d’authentification et gestion des entités déverrouillables

Dimanche, janvier 5th, 2020

La gestion des entités déverrouillables sur une instance de serveur est pour l’instant rudimentaire. Toute entité qui réussi à poser une clé publique et une clé privée sur l’instance peut se connecter. Il serait intéressant de pouvoir restreindre ces entités à un groupe connu et alimenté par les autorités locales. Ce groupe pourrait être vu comme un annuaire. On peut imaginer aussi un mécanisme de cooptation. Et on peux imaginer un bannissement sur liste noire même si cette méthode doit être couplée à un autre mécanisme.

Dans la lignée de la réflexion, il pourrait être intéressant de déléguer l’authentification à une application dédiée avec retour à l’application d’origine si ça se passe bien.

Oubli, nettoyage et suppression des liens

Mardi, décembre 24th, 2019

Suite des articles Nettoyage des liens et suite, et Suppression et oubli. Le sujet est déjà ancien et il y a eu quelques réflexions sur les objets mais rien de concert n’a été mis en place. Cette absence d’implémentation s’explique parce que la gestion des relations sociales dans les liens n’est pas assez avancée. Le but est double, gérer le stockage et améliorer les performances.

Cependant il est possible de continuer la réflexion notamment sur les liens qui n’ont pas les mêmes contraintes que les objets. La gestion des liens dissimulés dans des fichiers de liens spécifiquement nommés a créé une brèche dans le nommage strict des fichiers de liens. Une première tentative avait commencée avec le stockages de liens anciens dans des fichiers de liens avec un chaînage au fichier d’origine mais n’avait pas abouti du fait de plusieurs problèmes.

Aujourd’hui il est possible de gérer les liens suivant deux méthodes, l’ancienneté et/ou le surnombre. Et cela va trouver une solution dans deux type d’actions, la suppression ou la mise à l’écart dans des fichiers d’archivage datés dédiés. Il faut une option d’activation de l’oubli des liens, une option de sélection de la méthode et option de sélection de l’action. On peut envisager d’utiliser les deux méthodes simultanément.

Pour la méthode de l’ancienneté, il faut distinguer quel type de lien on doit garder disponible immédiatement. Cela veut dire des options par types de liens pour dire l’ancienneté maximale attendue. La notion de sociabilité des liens et intéressante aussi parce qu’il suffit de garder un seul lien signé par l’entité ayant le plus gros score social.

Pour la méthode du surnombre, il faut aussi distinguer le type de lien parce que certains liens sont indispensables au bon fonctionnement d’un objet. Pour chaque type de liens, on garde les liens les plus récents à concurrence du nombre autorisé. Il faut une option par type de liens de définition du nombre à garder pour chaque types. Peut-être faut-il prévoir une gestion sociale afin de pondérer l’ordre des liens et de garder les liens les plus pertinents.

Certains objets ont des rôles importants comme les codes des applications. Ils sont assez facile à gérer parce que les liens sont signés d’une autorité maîtresse du code. Cela va peut-être nécessiter la création d’un nouveau type social mixant strict et réputation pour les gérer encore plus facilement.

Pour l’action de suppression c’est facile, il suffit de ré-écrire le fichier des liens d’un objet en ne gardant que ceux désirés. Les autres liens sont oubliés et perdus localement. Il n’y a pas de mécanisme de corbeille, si besoin il faut basculer sur l’action de mise à l’écart.

Pour l’action de mise à l’écart, on ré-écrit les liens désirés dans le fichiers des liens de l’objet et on écrit les autres liens dans un autre fichier avec un nommage spécial. Ce nommage commence par l’identifiant de l’objet et se voit ajouter une marque de temps et une valeur aléatoire. L’identifiant permet de relier les liens contenus à l’objet concerné. La marque de temps permet de remonter dans le temps progressivement en cas de besoin. La valeur aléatoire empêche la récupération à distance des liens anciens. Le datage se fait à la journée, reste à choisir la base de temps utilisée.

La mise à l’écart de liens avec un horodatage permet un nettoyage facile à posteriori des liens anciens. Et cela permet aussi localement d’activer une utilisation des liens plus anciens sur la sélection d’une date de départ mais au prix de performances dégradées. Ce paramètre de recherche temporelle doit être un argument de l’URL des applications et doit être contrôlé par une option d’autorisation pour une entité déverrouillée ou non.

Ensuite il y a deux stratégies pour rechercher et traiter les fichiers de liens trop gros et/ou avec des liens trop anciens. Soit on fait une recherche globale systématique à intervalle régulier ou lorsque que les performances baissent. Soit on met en place lors de la lecture des fichiers de liens des détecteurs à seuils afin de détecter à l’usage les fichiers de liens nécessitant un nettoyage, et on les traitent immédiatement ou à intervalle régulier.

Réorganisation des entités spéciales – groupes d’entités

Jeudi, décembre 20th, 2018

Suite de l’article Réorganisation des entités spéciales – inventaire de départ.

Le regroupement d’entités par rôle correspond à la création d’un groupe d’entités, groupe auquel on va donner le rôle. Il va être possible avec le groupe de définir de nouveaux filtres sociaux de tri des liens. Ces filtres viendront remplacer un filtre historique, restricted, qui a un rôle important mais dont le nom devient ambiguë.
Par exemple, à l’entité maître du code bachue il sera possible d’adjoindre d’autres entités pour valider du code. Cela permet de recréer l’équivalent de l’ajout de plusieurs dépôts logiciels différents. Il est même envisageable pour une entité de désactiver bachue spécifiquement du groupe.

L’entité locale de l’instance va aussi avoir des droits plus étendus. Elle pourra être, via des options, équivalente à toutes les autorités globales, y compris le maître du tout (puppetmaster). Bien sûr ces droits ne seront valables que sur l’instance de serveur qui lui est rattachée… et toute entité qui décidera de l’ajouter dans un groupe de droits.

Entité multi-rôles – compromission et divergence

Samedi, mars 10th, 2018

Suite des articles Entité multi-rôles et suite, Nommage d’entité – préfix, Entités multiples, Changement d’identifiant d’entité et Entités multiples, gestion, relations et anonymat.

La segmentation d’une entité en plusieurs entités avec des rôles différents va nécessiter un peu de travail. La notification du rôle dans le préfixe de nommage des entités ne semble pas opportune.

Lors du changement de mot de passe d’une entité, la clé publique ne changeant pas, l’entité reste référencée par le même identifiant, c’est à dire l’empreinte de l’objet de la clé publique. Par contre l’objet de la clé privée va changer, il faut donc un lien pour retrouver cette nouvelle clé privée. Ce n’est pas encore implémenté mais ici rien de compliqué.
Ça va se compliquer avec le problème de diffusion de l’objet de la nouvelle clé privée afin que l’utilisateur puisse l’utilisé pour s’authentifier sur une autre instance serveur. Là on a l’utilité de permettre facilement la synchronisation d’une entité en préalable à une authentification.

Il y a cependant un problème majeure de sécurité des entités. en effet les anciennes clés privées restent toujours présentes et permettent toujours de déverrouille l’entité. Il ne suffit pas de faire une suppression de l’objet concerné, cela n’a que peu de chance de fonctionner face à un attaquant.
Il est possible de générer une nouvelle entité avec sa propre clé publique, ou de tout le cortège d’entités dans le cas du multi-entités. On peut même imaginer ne changer que l’entité d’authentification. Puis on fait des liens pour dire à tout le monde que l’entité a été mise à jour et marquer le lien de parenté. Cela veut malheureusement dire qu’il faut refaire tous les liens avec la nouvelle entité. Peut-être est-ce l’occasion de faire du ménage et oublier des choses…

Quelque soit le mécanisme, il ne protège pas de la compromission d’une entité par un attaquant. Celui-ci peut réaliser une mise à jours de l’entité qui sera vu comme légitime par les autres entités. La récupération de l’entité est possible puisqu’elle existe toujours mais comment vont se comporter les autres entités lorsque l’on va faire une deuxième mise à jours d’entité… en concurrence avec la première. Il y a peut-être un moyen de faire jouer le côté social des relations entre entités et de volontairement créer un challenge entre les deux mises à jours de l’entité et toutes les entités tierces.
Ou alors on accepte la survivance simultané de ces deux entités qui vont progressivement diverger avec le temps. Là aussi un tri social pourra se faire mais plus naturellement.

La solution à ce problème peut être l’usage d’une entité faisant autorité et capable d’imposer une mise à jour d’entité en particulier. Mais on essaie de se débarrasser des autorités encombrantes ce n’est pas pour les réintroduire au premier coup de froid.
Il existe une autre forme d’autorité, ce peut être une entité à soi mais que l’on n’utilise pas au jours le jour et stockée à la maison au chaud. Les cambriolages étant encore un risque contemporain cette entité de recouvrement peut être dupliquée en d’autres lieux. Évidement son vol ne doit pas permettre de prendre le contrôle de l’ensemble.

Il restera toujours le vol sous contrainte. Mais ça on ne peut rien y faire de toute façon.

L’hégémonie d’un mécanisme unique de gestion des identités est un problème puisque une fois ce mécanisme corrompu il n’existe plus de recours pour récupérer son identité.

Ce problème n’a pas vraiment de solution complète et pas encore d’orientation précise pour gérer les conflits. Il reste encore du travail de réflexion…

Pondération et structure hiérarchique

Mercredi, août 30th, 2017

Suite de la gestion de la pondération.

Dans une structure ou une organisation hiérarchique, forme courante d’organisation, une autorité peut être amenée à déléguer son pouvoir à un autre individu. C’est le cas notamment lors d’une vacance.

Rapporté à une entité dans nebule, une entité a qui on donne une forte pondération, à qui on fait confiance, sera toujours prioritaire sur une autre de moins forte pondération. Comment permettre une vacance ? Est-ce que l’on peut mettre en place une forme de délégation de pondération ? Est-ce que ce lien de délégation est simplement annulé en fin de vacation ?

Cela pose aussi question sur la forme de la pondération. Elle est normalement globale. Mais ne faut-il pas gérer une pondération par rôle en plus ? Doit-il être géré comme une pondération avec un contexte social ?

Réorganisation des entités spéciales – inventaire de départ

Dimanche, juin 25th, 2017

L’organisation actuelle des entités spéciales est assez limitée. On a d’un côté les autorités globales imposées par le code et de l’autre quelques autorités locales aux rôles limités.

Le bestiaire

Premier constat fait depuis un moment, l’entité maître unique puppetmaster est par définition un risque même si pour l’instant c’est la seule façon raisonnable d’avoir une cohérence de l’ensemble. Le but serait d’avoir une entité multi-tête à seuil dont le contrôle est réparti entre plusieurs porteurs. Cette entité n’a que pour mission de désigner les autres entités spéciales globales dont la plus utilisée aujourd’hui est l’entité maître du code bachue. L’entité puppetmaster a un rôle d’autorité et sa portée est globale.

L’entité spéciale cerberus permet de gérer les bannissement d’objets. C’est un peu le rôle de police. L’enfer n’ayant pas encore officiellement ouvert, cette entité n’est pas utilisée mais elle pourrait être très rapidement sollicitée fortement pour tout et n’importe quoi.

L’entité spéciale maître du code bachue est aussi désignée autorité mais est subordonnée au puppetmaster. Son rôle est uniquement de gérer le code sous toutes ses formes.

L’entité spéciale kronos n’a qu’un rôle théorique pour l’instant et n’a que brièvement été utilisée dans des expériences. Cette entité va générer des repères temporels fiables. Mais je pressens qu’elle va devenir incontournable à l’avenir, et peut-être critique pour certains usages.

Enfin, l’entité spéciale asabiyya va être utilisée pour relier les gens avec de la confiance. Elle n’est pas encore utilisée non plus.

Les rôles

On peut distinguer plusieurs catégories d’entités. Les autorités désignes des entités sur des rôles. Les administrateurs font des choix de configuration du code et des applications. Les gestionnaires gèrent des objets, des applications, des entités. Et chaque rôle peut avoir une portée locale ou exceptionnellement globale.

Il existe déjà des méthodes d’organisation qui avaient été retranscrites dans l’article Être relié ou ne pas être. Le modèle RBAC est implémentable par les liens de nebule, le modèle OrBAC semble être moins adapté à nebule parce qu’il sous-entend une une organisation, une structure, qui n’est pas portée par nebule.

La liste de grandes catégories de rôles à compléter peut déjà prévoir l’autorité (authority), la police, l’administrateur (administrator), le gestionnaire (manager), l’entité de recouvrement (recovery)…

L’attribution de rôle est additive, les rôles s’ajoutent à une entité mais il n’y a pas de négation de rôle. Pour les rôles locaux, il est possible de supprimer un rôle d’une entité. Il n’y a pas d’inhibiteur de rôle mais juste un une suppression de lien.

La réflexion continue…

Bugg d’affichage des autorités globales dans option

Vendredi, juin 2nd, 2017

Il y a un petit problème dans l’affichage des autorités globales dans l’application option. Par exemple ici :

https://sylabe.com/?a=21215100000000…0000000212151&view=gauth
shot-2017-06-02_19-51-13

Mais une partie de l’affichage est bon est correspond bien à l’entité bachue qui gère le code. Un petit tour par le bootstrap permet de s’en assurer :

https://sylabe.com/?b
shot-2017-06-02_19-57-13

bootstrap – Mise en ligne

Jeudi, juin 1st, 2017

Une nouvelle 020170508 version du bootstrap est mise en ligne.

Le développement continue sur l’application option avec sa séparation de la gestion des autorités globales et locales.

La réflexion est toujours en cours sur l’avenir des autorités globales mais les autorités locales vont sûrement être scindées en plusieurs rôles sous des dénominations différentes.

Pas d’installateur complet pour cette fois, les deux applications sylabe et klicty sont mise à jour.

Le code est disponible ici :

94373583d31df5241fdf19de50be0e65fb6f65387188866818aebadd5a7217c5