Archive for the ‘Avancement’ Category

bootstrap – Mise en ligne

Mercredi, décembre 14th, 2016

Une nouvelle 020161212 version du bootstrap est mise en ligne.

Cette version introduit les entités de recouvrement. Le fonctionnement est complet et tel que décrit dans les articles Entités de recouvrement, implémentation et configuration.

Le développement continue sur l’application option afin de la rendre plus facile à utiliser et pour ajouter de nouvelles possibilités. Il intègre la gestion des entités de recouvrement mais un bugg résiduel. Il n’est pas possible de définir une entité de recouvrement si l’entité instance de serveur n’est pas autorité locale et entité de recouvrement. Ce sera corrigé pour la prochaine version, il suffira que l’entité instance de serveur soit uniquement autorité locale.
Les prochaines versions de l’application option et de la bibliothèque feront la distinction entre autorités locales et globales. La notion d’administrateur pourrait apparaître en plus.

Le code est disponible ici :

ae5aa99c9ab66d37a43a1611c69a0aca2ff746b44ec68caf2f6f6bc024011f4f

Entités de recouvrement – implémentation

Jeudi, décembre 8th, 2016

Dans le précédent article sur les Entités de recouvrement qui date de plus de 6 mois, il était question de l’implémentation du mécanisme dans le code. Jusque là la liste des entités de recouvrement était renvoyée vide.
Ce mécanisme peut être une contrainte légale dans certains pays mais ce peut être aussi un moyen d’assurer plus sereinement la disponibilité des données sans remettre en question significativement la confidentialité de celles-ci. Sa portée est strictement local et ne doit pas devenir un comportement global sous peine de rompre la confiance dans l’ensemble du code de nebule.

La prochaine version de la bibliothèque nebule en PHP intègre le code nécessaire à la détection des entités marquées localement comme entités de recouvrement et le code qui se charge de dupliquer la protection des objets pour ces entités.

La définition des entités de recouvrement est purement locale et est attachée à l’entité instance locale. La détection d’entité de recouvrement se fait sur un lien de type f entre chaque entité définie comme entité de recouvrement et l’entité instance locale. Le champ méta du lien est l’objet de référence contenant nebule/objet/entite/recouvrement. Seuls les liens des autorités strictement locales sont pris en compte, c’est à dire à l’exception du puppetmaster, du maître de la sécurité et du maître du code.

La duplication de la protection se fait au niveau de la fonction (unique) de protection d’un objet setProtected(). Afin d’éviter la suppression du partage de protection avec une entité de recouvrement, la fonction cancelShareProtectionTo() ne supprime pas ce partage si l’entité est dans la liste des entités de recouvrement.
Afin de ne pas perturber l’utilisateur, les applications affichent tous les partages de protection mais n’affichent pas le bouton correspondant pour ces entités de recouvrement.

Les applications option, sylabe et klicty permettaient déjà l’affichage des entités de recouvrement même si elle était vide. Ces affichages ont été améliorés afin d’afficher en plus l’entité autorité locale qui a activé l’entité comme entité de recouvrement. Le but est d’avoir un mécanisme qui peut être contraignant et indiscret mais dont le fonctionnement doit être ouvert et loyal pour maintenir la confiance de l’utilisateur.
L’application option est maintenant le centre de gestion des entités de recouvrement. Il est possible, lorsque l’on déverrouille l’entité instance de serveur, d’ajouter ou de retirer des entités à la liste. Les autres entités ne peuvent faire que de l’affichage. Si un lien est généré par une autre entité, il est ignoré.

bootstrap – Désactivation des applications par défaut

Dimanche, novembre 27th, 2016

Le bootstrap sait maintenant gérer les applications activées. Ça se passe à deux niveaux.

  1. L’application 0 de sélection des applications n’affiche que les applications activées.
  2. Le moteur de sélection de l’application à afficher ne permet pas de sélectionner une application si elle n’est pas activée.

L’activation d’une application se fait sur trois critères :

  1. C’est l’application par défaut définit par l’option defaultApplication, elle est par défaut activée et non désactivable.
  2. C’est une des applications en liste blanche. La liste blanche est une constante définie dans le bootstrap et dans la bibliothèque. Elleet non désactivable.
  3. L’entité instance du serveur a activé explicitement l’application par un lien.

L’entité maître du code bachue ne peut pas activer une application sauf à modifier les constantes dans le code.

Une application peut être activée/désactivée via l’application option, la seule application aujourd’hui en liste blanche. Il faut aller dans la partie des applications et il faut être connecté avec l’instance entité du serveur.

020161127 shot-2016-11-27_18-52-59

Le lien d’activation d’une application a la forme :

  • action : f
  • source : objet de référence de l’application, par exemple = e5ce3e9938247402722233e4698cda4adb44bb2e01aa0687
  • cible : objet de référence d’activation = e0e9ce893ea87b91f6e276b3839fed99f050168a0eb986354adc63abb3d7335c
  • méta : objet de référence de l’application, par exemple = e5ce3e9938247402722233e4698cda4adb44bb2e01aa0687

La désactivation est un lien de type x.

bootstrap – Avec ou sans pré-chargement des applications

Dimanche, novembre 27th, 2016

Le pré-chargement des applications par le bootstrap va permettre d’améliorer l’expérience utilisateur lors du premier chargement d’une application. Même si les applications n’ont pas encore été optimisées pour en profiter pleinement, c’est déjà fonctionnel et efficace.

Par contre, comme énoncé dans l’article pré-chargement des applications – indexation, certaines applications n’ont pas forcément un intérêt à être pré-chargées.
C’est le cas de l’application defolt qui se charge très vite et dont la page de pré-chargement n’apporte rien, voir casse un peu le principe de la page par défaut.
Et c’est aussi le cas de l’application upload qui charge vite mais qui peut à l’avenir permettre la synchronisation d’objets et de liens entre serveurs. Hors le passage par une page intermédiaire oblige le serveur distant à gérer le cookie de connexion avant de pouvoir envoyer des données.

La dernière version du bootstrap, qui va être bientôt publiée, reconnaît maintenant un lien pour désactiver le pré-chargement d’une application. Le comportement par défaut reste de pré-charger une application. Chaque application pourra, sur initiative du maître du code bachue ou d’une autorité locale, ne plus être pré-chargée.

Le lien de non pré-chargement a la forme :

  • action : f
  • source : objet de référence de l’application, par exemple = e5ce3e9938247402722233e4698cda4adb44bb2e01aa0687
  • cible : objet de référence de non pré-chargement = 9d019716a5335ee1f3bad59cbb9cc93132b0726129b26b52d6441a66c7c59a8d
  • méta : objet de référence de l’application, par exemple = e5ce3e9938247402722233e4698cda4adb44bb2e01aa0687

De plus, le problème de dépassement de mémoire est résolu. Il vient d’une pré-allocation de mémoire de la fonction file_get_content qui se fait parfois sur la totalité de l’argument $maxlen alors que le contenu réel est dérisoire… et qui ne libère pas cette mémoire en fin de fonction.

Enfin, la métrologie a été aussi grandement renforcée. L’avenir dira si cela a un impact négligeable sur les performances ou pas. En fin de bootstrap, les logs contiennent une trace de la mémoire maximum utilisée ainsi que les objets et liens lus et vérifiés :

Nov 27 12:21:36 bachue bootstrap/81bd1a52600b: 0.64311790466309 Mp=9698504 Lr=2720+4 Lv=355+4 Or=361+0 Ov=8+0

Signature du bootstrap

Mardi, novembre 1st, 2016

Jusque là, le bootstrap était le seul code à ne pas être vérifié. Il est le premier code à charger et si il lui est possible de calculer sa propre empreinte, il n’est pas possible de pouvoir vérifier et certifier celle-ci comme c’est le cas pour la bibliothèque. Et c’est logique, le bootstrap peut avoir été modifié pour ne plus se vérifier et dire que tout va bien.

On contournait le problème jusque là via les applications. Il fallait tenir à jour une liste des bootstrap supportés par l’application (ou vice versa en fait). Ça n’était pas pratique en fait.

Et puis les objets de références sont arrivés pour la bibliothèque et les applications.

Rien n’empêche de créer un objet de référence pour le bootstrap aussi, sur le même modèle que celui de la bibliothèque. Et c’est plus simple à mettre en place en fait. Il faudra juste ajouter le lien de référence pour toute nouvelle version du bootstrap et presque automatiquement toutes les applications le reconnaîtront juste en cherchant si il y a un lien de référence.

Dans le même temps, cette méthode à le mérite de permettre au bootstrap aussi de lui-même tester sa propre empreinte en regardant si il a bien le lien de référence. ce n’est pas infaillible, comme dit au début, mais c’est mieux que rien et c’est facile à implémenter.

Et ça marche bien. Une nouvelle version du bootstrap est diffusée avec cet ajout et quelques corrections mineures :

3a16374dc6ea7610c6ad464b3d627ae9409a78698fa18258d22946d2fd48d8f4

Avancement du bootstrap

Lundi, octobre 31st, 2016

Une nouvelle version du code du bootstrap en php procédurale est diffusée :

6c902d8c29b965fde6d576ef04e5405c84b1353d01715c4fb96e561ba76e9114

Comme d’habitude, l’identifiant est sont empreinte sha256. C’est le seul code qui ne peut pas être signé.

Sauf problème de dernière minute lors des tests sur Internet, cette version est fonctionnelle et complète.

Il manque par contre les liens signés du maître du code bachue pour désigner la bibliothèque et les applications. Les différentes applications se lancent sauf sylabe qui coince sur un de ses modules. Lorsque l’ensemble sera à peut près stable, le tout sera mis en ligne.

Du fait des grands changements dans la gestion des arguments en ligne et des applications, les applications actuellement en ligne sur Internet ne sont plus compatibles avec le nouveau bootstrap.

Avancement sur le bootstrap

Dimanche, octobre 30th, 2016

Le travail sur le bootstrap progresse.

La modification du code pour rechercher la bibliothèque et les applications à partir des objets de référence est maintenant complète et fonctionnelle.

Les nouveaux arguments sont aussi fonctionnels. Il reste à vérifier que les applications utilisent bien ces nouveaux arguments.

La face erreur du bootstrap :

020161030 bootstrap_-_2016-10-30_19.22.10

La face de sélection des applications, dite application 0 :

020161030 bootstrap_-_2016-10-30_19.33.18

La face passagère de pré-chargement d’une application :

020161030 bootstrap_-_2016-10-30_20.05.05

bootstrap – pré-chargement des applications

Mardi, octobre 11th, 2016

Suite à la Reprise du bootstrap en programmation procédurale, le code à été en très grande partie revu.

La version en programmation procédurale est maintenant utilisée par défaut. La version en programmation orientée objet est laissée en l’état, elle n’est plus fonctionnelle.

Le nouveau bootstrap est pleinement fonctionnel à l’exception de la partie de premier chargement lorsque l’on installe une nouvelle instance de serveur.

Contrairement à avant, les applications et la librairie sont pré-chargés lors du premier lancement de l’application. Cela se passe dans une page dédiée qui une fois l’application en mémoire fait un rechargement de la page. Au rechargement, on est dans l’application. La page de pré-chargement peut être un peu longue comme dans la capture d’écran plus bas mais sur des machines récentes elle passera en moins d’une seconde.
Surtout, cette fonctionnalité qui paraît un peu cosmétique au premier abord va permettre de mieux gérer la sérialisation/désérialisation des différentes instances d’une application. C’est à dire qu’une fois le pré-chargement réalisé avec tous les calculs et parcours de liens effectués, le chargements suivants seront beaucoup plus rapides.

Le travail sur le pré-chargement a contraint la remise à plat des fonctions liées à l’instanciation et à la sérialisation/désérialisation des différentes classes des applications. Cela a été l’occasion de faire le ménage aussi; De fait, les applications ne sont plus compatibles avec les anciennes version du bootstrap.

Voici donc à quoi ressemble le bootstrap lorsqu’il est interrompu par l’utilisateur ou si il y a une erreur :

020161011 - bootstrap_-_2016-10-11_22.11.40
Page du bootstrap interrompu sur initiative de l’utilisateur.

Et enfin, voici à quoi ressemble la page de pré-chargement des applications :

020161011 - bootstrap_-_2016-10-11_22.10.53
Page de pré-chargement de l’application sylabe.

Mode de récupération

Dimanche, octobre 9th, 2016

Un mode de récupération était déjà plus ou moins bien implémenté. Il a été repris à l’occasion de la ré-écriture du bootstrap et il a notamment été corrigé dans la librairie nebule.

L’activation de ce mode de récupération empêche simplement l’entité instance du serveur et l’entité par défaut de devenir autorités locales. C’est à dire que les options qui leur permettent de devenir autorités locales ne sont plus pris en compte.
Le fait d’être autorité locale permet de générer des liens, qui seront réellement reconnus, pour faire des mises à jours de la librairie et des applications au même titre que le maître du code bachue. C’est comme cela que l’on peut travailler le code signé sans avoir recours en permanence au maître du code. Et c’est aussi comme cela que l’on peut mettre en place sa propre application sans qu’elle soit signée du maître du code.

L’activation peut se faire via les arguments de l’URL en ajoutant rescue si l’option permitOnlineRescue est à true.
En cas de besoin, option modeRescue permet à true d’activer et de forcer le mode de récupération sans tenir compte de l’option permitOnlineRescue.

Reprise du bootstrap en programmation procédurale

Samedi, octobre 8th, 2016

Depuis une semaine, le code du bootstrap en PHP procédural est en cours de refonte complète. La base utilisée était assez ancienne, elle datait d’avant le passage à la programmation orientée objet.

Ce travail correspond presque à une ré-écriture de zéro du bootstrap. L’inconvénient de cette version c’est qu’il sera pls difficile d’utiliser la librairie nebule sur autre chose qu’un système de fichier, par exemple une base de données. Mais le gros avantage c’est que la maintenance de la librairie est fortement simplifiée par rapport à sa version orientée objet. En effet le bootstrap nécessite quelques ajustements et notamment la désactivation de certaines fonctionnalitées. Ce serait trop compliqué de garder deux librairies orientées objets en parrallèle.

Cette nouvelle version introduit cependant quelques nouveautées :

  • Le changement de puppetmaster est complètement fonctionnel.
  • La version de librairie utilisée avec une application est mémorisée pour cette application (le temps de la session PHP) jusqu’à demande d’activation des mises à jours ou fermeture de la session par l’utilisateur.
  • En plus de l’instance de l’applicaiton proprement dite, on mémorise aussi dans la session PHP les instances des classes d’affichage Display, d’action Action et de traduction Translate pour gagner en performance.

La page du bootstrap est en cours de mise à jour pour suivre cette évolution.

C’est cette version qui sera désormés utilisé pour les nouvelles versions des applications.

Version 020160830

Mercredi, août 31st, 2016

Une nouvelle version 020160830 est publiée. Les changements étant assez profonds par rapport à la précédente version publiée, elle va subir une phase de test. Il n’est pas possible de mettre à jour une instance de serveur existante sans remplacer le bootstrap, c’est à dire le fichier index.php. Les sites web des applications sylabe et klicty seront mis à niveau progressivement plus tard.

La nouvelle version est diffusée pour l’instant sous forme d’une nouvelle installation d’instance de serveur.
Elle est disponible ici : 6b48a8ced09ef7ede2da001d8bf10a6fe5ad9d586ca1f1856eeec9fbc8ad4688

La procédure d’installation va être créée pour avoir quelque chose de complètement fonctionnel. Jusque là la procédure d’installation ne concernait que sylabe.

Les nouvelles applications option, upload et defolt sont disponibles à partir de cette version.

Les options sont maintenant en grande partie nébulisées dans la librairie, c’est à dire gérées par des liens. Le fichier nebule.env reste mais va permettre de figer les options que l’on ne voudra pas voir modifiée par les liens.

Version 020160817

Samedi, août 27th, 2016

Une version a été signée par le maître du code le 17/08 mais la libraire nebule en php est encore en cours de réajustement suite à la réorganisation du code pour les applications et les modules.

La librairie n’a pas encore retrouvé son niveau fonctionnel stable d’avant. Cette version n’est donc pas mis en ligne.

Nouvelles applications

Dimanche, juillet 24th, 2016

En plus de messae qui est une application standard à destination des utilisateurs, il y a maintenant 3 autres applications qui sont cette fois plutôt destinées au côté technique de nebule.

Les nouvelles applications :

  • defolt : Application d’affichage par défaut pour les serveurs sans applications interactives.
  • upload : Application de chargement de liens pré-signés du maître du code exclusivement.
  • option : Application de visualisation et gestion des options de configuration, des applications, des entités de recouvrement et entités autorités locales.

Le bootstrap évolue aussi. Une version en php procédurale est reprise en concurrence de la version php orienté objet. (suite…)

Iconographie

Mercredi, juillet 20th, 2016

Les icônes étaient jusque là gérées dans la partie affichage des différents programmes. Mais il y a la migration des parties communes d’affichage, c’est à dire une grande partie, vers la librairie nebule en php. Cette migration avance vite et elle inclue la gestion d’une grande partie des icônes, toutes celles qui sont communes. Une nouvelle page dédiée à l’iconographie va donc apparaître sur le blog de nebule.

Et en même temps les icônes vont être restylisées. Voici les premiers essais :

lo ent ll
objadd entadd

La résolution native des icônes passe à 256×256 pixels mais avec certaines contraintes dans le dessin pour supporter facilement le redimenssionnement à 64×64 pixels, taille d’affichage actuel.

Nouvelles applications

Samedi, juillet 9th, 2016

La librairie nebule s’étoffe un peu plus au point de devenir un « framework » qui facilite grandement le déploiement de nouvelles applications. Les applications (classe Application) ont une classe abstraite parente avec tout un tas de fonctions disponibles. Idem pour les classes Display, Action et Translate des applications. Ces fonctions peuvent être directement utilisées ou surchargées si besoin.

Le développement de l’application messae est en attente de stabilisation de la librairie pour pouvoir être lancée.

Une base d’application a été ajouté à la page Applications.

Messagerie indépendante

Lundi, juillet 4th, 2016

La messagerie était un module de sylabe et avait déjà évolué pour ressembler plutôt à des conversation intégrant des messages.

Une nouvelle application va être lancée afin de présenter les conversations dans une application indépendante de la même façon que klicty. Mais le module des conversations dans sylabe va perduré et les conversations et messages seront complètement interopérables. En fait, la nouvelle application reprendra la base fonctionnelle et modulaire de sylabe mais avec un affichage simplifié et avec uniquement les modules entité, objet, groupe et messagerie. L’affichage principal sera différent mais les modules devraient être exactement les mêmes.

Afin de faciliter la création de nouvelles applications et la réutilisation des modules existants, le code de la librairie à été assez sérieusement modifié afin de centraliser dans celui-ci un maximum de fonctions et classes communes. A ce titre, la forme interne des applications et des modules à été changée et devient incompatible avec les précédentes applications et modules.

La nouvelle application des conversations s’appellera messae.
Un blog est déjà actif pour suivre son développement : http://blog.messae.org/

Gestion des conversations

Lundi, mai 30th, 2016

La librairie php en cours de développement intègre maintenant nativement la gestion des conversations. Les conversations permettent de suivre des messages.
L’intégration dans la librairie permet de décharger les programmes comme sylabe et klicty de la gestion de ces conversations. Il permet aussi une uniformisation de cette gestion.

La gestion des conversations est au départ copiée/collée de la gestion des groupes. Mais elle a été revu au cours du développement.
Les conversations peuvent maintenant être marquées comme :

  1. fermée (ou ouverte)
  2. protégée (ou publique)
  3. dissimulée (ou affichée)

La fonctionnalité de conversation fermée est fonctionnelle, la protection est en court de développement et la dissimulation n’est pas encore développée.

L’intégration des groupes va être revu pour fonctionner de la même façon que les conversations.

Intégration des groupes dans la librairie php – suite

Dimanche, février 21st, 2016

Suite à l’intégration des groupes dans la librairie php, l’ensemble est fonctionnel et stable dans la librairie ainsi que dans klicty.

Intégration des groupes dans la librairie php

Lundi, février 1st, 2016

Suite à la définition des groupes, l’intégration a commencé dans la librairie php orienté objet.

L’intégration est profonde puisque les groupes sont gérés comme des objets spécifiques comme c’était déjà le cas pour les entités. Une classe dédiée ainsi que tout un tas de fonctions leurs sont dédiés et personnalisés.

Les applications sylabe et klicty vont intégrer progressivement les groupes, notamment dans un module adapté.

Dans le même temps, un groupe fermé étant uniquement constitué de liens d’une seule entité (et cela doit être vérifié), le filtre social est en cours de mise en place. Ainsi, il est possible de restreindre la prise en compte des liens suivant ces filtres sociaux :

  • self : liens de l’entité ;
  • strict : liens de l’entité et des entités autorités locales ;
  • all : toutes les entités, mais avec un classement par pondération des entités.

L’activation du filtre social et donc de la possibilité de le choisir dans le code à nécessité un revue de tout le code de la librairie et des applications. Il reste à vérifier les modules de sylabe.

Liens de propriétés d’un objet

Lundi, janvier 11th, 2016

Rien de vraiment nouveau pour ce début d’année 2016.

Via la librairie php, on pouvait récupérer une ou des propriétés d’un objet avec le contenu de ces propriétés, on peut maintenant récupérer juste le ou les liens correspondants. Ainsi il est possible d’extraire facilement d’autres informations sur ces propriétés comme la date ou l’entité créatrice…