Le weblog et la relation d’objets

La mise en application des objets et liens nebule dans sylabe montre qu’un aspect important de la relation entre les objets a été sous-estimé.

Prenons l’exemple d’un blog ou d’un fil de discussion sur FB (en autres). Un utilisateur publie un article, un texte en fait. A cet article, tous les utilisateurs (ou presque) peuvent répondre, c’est à dire attacher à l’article un nouvel article. Ce nouvel article est aussi un texte, mais il est subordonné à l’article initial.
On peut ainsi ajouter une infinité d’articles subordonnés à l’article initial ou subordonnés les uns aux autres.

Première remarque à priori. L’article initial, celui de plus haut niveau, a tout intérêt à être déclaré comme étant un nœud. Mais ça n’est pas obligatoire en fait.

Ensuite, le lien entre l’article initial et les articles qui lui répondent est un lien créant une hiérarchie. Les liens nebule de type l ou f peuvent répondre à ce besoin.

La réflexion est cependant incomplète. Il faut tenir compte de :
– la gestion d’un article dans plusieurs nœuds ;
– la gestion d’un article à plusieurs endroits dans le même nœud ;
– la gestion d’un nœud sous un autre nœud.

A suivre…

3 Responses to “Le weblog et la relation d’objets”

  1. sylabe » Blog Archive » Avancement Says:

    […] Le mode nœuds appelle à intégrer dans le mode navigation une représentation arborescente des objets attachés à un nœud. La définition des liaisons dans cette arborescence est en cours de réflexion du côté du blog nebule. […]

  2. sylabe » Blog Archive » Avancement Says:

    […] Cela permet aussi de voir que certaines choses ne devraient pas être intégrées de la même façon dans l’arborescence… et donc cela permet de tester en pratique les relations de dérivation entre objets. […]

  3. nebule » Blog Archive » Le weblog et la relation d’objets – 2 Says:

    […] Suite de la réflexion sur le weblog et la relation d’objets. […]