Lien à quatre champs objets ?

Les réflexions initiales avaient montré qu’il était impossible de créer des liens entre objets de seulement deux champs, c’est à dire juste objet source et objet destination. Enfin, c’est possible mais ça n’est pas utilisable puisqu’il faut pouvoir indiquer dans le lien la relation faite entre les deux objets.

Le champs méta décrit la relation entre les deux objets source et destination. Ce champs méta est vu comme une information à propos de l’information principale, donc une méta donnée. Mais avec le temps il apparaît plus comme ayant le rôle d’objet opérateur, c’est à dire un descripteur de l’opération entre les objets source et destination.

La réflexion autour de la crypto-monnaie et de la messagerie pousse à considérer qu’un champs supplémentaire pourrait être utile comme contexte, c’est à dire de contextualisation du lien par rapport à un usage.

Un des usages serait par exemple la définition d’une option des applications. Ce lien contient en champs source le nom de l’option, en champs cible la valeur attribuée à l’option et en champs méta le fait que ce soit une option. Ajouter un champs permettrait de définir une option pour une autre entité.

Cependant le besoin d’un nouveau champs peut être aussi le signe d’une mauvaise structure de liens. Par exemple le champs méta du lien de définition d’une option est redondant avec son champs cible qui désigne une option particulière, sous-ensemble des options.

Et rajouter un quatrième champs aux lien va nécessiter la revu de tout le code actuel pour tenir compte de ce champs.

Il avait été pesé au début la possibilité, à l’extrême, de ne pas avoir de limite (ou en avoir une mais large) du nombre de champs. Cette façon de travailler aurait ralenti le code et il en aurait surtout résulté une perte de performance à cause d’une non optimisation des liens.

Quoiqu’il en soit, plus le temps passe plus la modification de la structure des liens deviendra délicate. Mais le gain aujourd’hui n’est pas jugé suffisant par rapport au travail à fournir pour évoluer vers des liens à quatre champs.

One Response to “Lien à quatre champs objets ?”

  1. nebule » Blog Archive » Options et subordination Says:

    […] Suite des articles Liens des options et Lien à quatre champs objets. […]