Relais et liens

Comment mettre à jour le contenu d’un relais?

Par principe, le relais (ou proxy) se contente de copier des objets. Mais aussi, de fait en tant qu’entité, en les copiant, il propose ces objets en diffusion (au téléchargement).

Quel est l’intérêt?
Cela permet à une entité source, par exemple un humain, de générer des objets et de les faire diffuser par des entités relais qu’il contrôle. Ainsi, il peut ne pas être en permanence accessible (volontairement ou pas). Ses objets restent accessibles si les relais le sont. Plusieurs relais peuvent diffuser les mêmes objets, on ajoute de la redondance et on cumule la bande passante de téléchargement pour quelqu’un qui télécharge un de ces objets, à la manière du P2P (peer to peer).

D’un point de vue sécurité, on fait ni plus ni moins qu’assurer la disponibilité des données. Et de façon annexe on permet aux entités (source) de travailler en mode « déconnecté », avec une connexion juste le temps de synchroniser les relais.

Cependant, ce fonctionnement ne peut pas être incontrôlé.

Un relais est forcément une entité. Seule une entité peut télécharger et héberger des objets.
Il faut un moyen de dire à cette entité coopérative quels objets elle doit héberger. Sachant que ce ne sont pas des objets dont elle est initiatrice, donc qu’elle ne va pas télécharger ou garder par défaut.

L’entité relais peut être une entité contrôlée par un humain, et qui choisi délibérément de coopérer pour diffuser ces objets. Cette coopération peut être exécutée manuellement, au cas par cas. Ou elle peut être exécutée en faisant aveuglément confiance à l’entité source des objets, automatiquement en fait.

L’entité relais peut aussi être un robot, purement automatique et dévolu à ce rôle. Elle est programmée pour se connecter à l’entité source et télécharger les objets que l’entité source souhaite lui faire relayer.
Dans ce cas, on peut laisser l’initiative à l’entité relais de se synchroniser régulièrement. Mais, l’entité source étant initiatrice ou gestionnaire d’objets, elle peut transmettre lorsque nécessaire à l’entité relais une demande de synchronisation.
La demande de synchronisation ressemble à un message :

  1. objet source = objet à partager
  2. objet cible = entité relais
  3. (objet meta = entité annuaire – optionnel)
  4. signataire = entité source

Le lien peut éventuellement être transmit via un annuaire qui sert de messagerie. C’est surtout utile pour des entités dont la disponibilité n’est pas stable.
La plupart du temps, l’objet méta ne sera pas utilisé.

L’objet à partager peut être un objet uniquement disponible sur l’entité source. Il peut aussi être déjà diffusé par d’autres entités, on retrouve la diffusion d’objets sous la forme P2P.

Le contenu des objets diffusés peut sans problème être chiffré, le relais n’a pas à exploiter le contenu.

Enfin, l’entité relais n’a pas d’intérêt à relayer tout et n’importe quoi. Elle risquerait de se retrouver rapidement saturé en objets à héberger. Une forme de contrôle est nécessaire.
Ce contrôle se fait par l’entité relais en vérifiant que le lien est bien signé par l’entité source.

L’annuaire peut-il servir de relais pour les objets messages?

Comments are closed.