Annuaire et messagerie

La messagerie est un comportement assez difficile à reproduire, ou à remplacer dans un monde de liens dans lequel il n’existe pas de « connexion » autre que le téléchargement.

L’annuaire peut peut-être remplir ce rôle.

Annuaire

L’annuaire est une entité qui agit comme un point central. Il référence d’autres entités clientes en partageant une copie de l’objet de ces entités clientes ainsi que des liens et objets permettant de retrouver ces entités. Cela fonctionne de la même façon que le DNS qui renvoie une adresse IP (unique) localisant précisément la ressource.

Les entités clients s’abonnent à un ou plusieurs annuaires publics ou privés en fonction de la visibilité recherchée. Toute entité peut consulter consulter les annuaires publics. Seule les entités abonnées (lien double) peuvent consulter les annuaires privés.

Lorsque l’on recherche une entité dont on a trouvé l’empreinte, on s’adresse aux annuaires auquel on est abonné. Si un annuaire connaît l’empreinte, on a trouvé l’entité qui correspond et on peut maintenant directement s’adresser à elle pour récupérer d’autres objets. Mais l’échange est à sens unique, on ne peut que télécharger des objets, et pas en envoyer.

Transfert de messages

Une méthode pour transmettre un message à une entité serait de lui demander de le télécharger.

En fait, le message est un objet comme un autre, éventuellement chiffré. A ce titre, il peut être diffusé et relayé comme tout autre objet.

De quoi a-t-on besoin? On doit tout simplement lier l’entité source du message, l’entité cible, et l’objet message.

L’annuaire se comporte comme toute entité, on ne peut lui envoyer quoi que ce soit. Mais il peut, au titre de l’annuaire, jouer un rôle actif au nom de ses abonnés. En parcourant régulièrement les entités qui lui sont abonnées, il récupère sur toutes ces entités les liens dont un de ses abonnés est l’objet cible, l’objet méta du lien désignant l’objet message à transmettre. L’annuaire n’a plus qu’à ajouter le lien tel quel à sa copie de l’entité cible. Lorsque l’entité cible consulte l’annuaire, elle regarde sa copie sur l’annuaire pour voir si de nouveaux liens existes. Si oui, elle n’a plus qu’à les récupérer puis aller chercher les objets messages.

En théorie cela fonctionne, mais en pratique les ressources réseau et temps de calcul augmentent de façon exponentiel avec le nombre d’abonnés. Avec plusieurs millions d’abonnés, ce n’est plus raisonnable, ni pour l’entité annuaire, ni pour les entités qui vont se prendre régulièrement le scan de l’annuaire à la recherche des autres abonnés. Il faut introduire une recherche plus rapide lors du scan d’une entité abonnée par l’annuaire. On peut center l’échange de message sur l’objet annuaire, en effet l’objet (et donc l’entité) source apparaît deux fois puisqu’elle signe aussi les messages en tant que signataire.

Ainsi, l’entité source met à disposition le lien contenant :

  1. objet source = objet message
  2. objet cible = entité cible
  3. objet meta = entité annuaire
  4. signataire = entité source

En parcourant régulièrement les entités qui lui sont abonnées, L’annuaire récupère sur ces entités les liens dont il est l’objet méta. L’objet cible du lien est l’entité cible auquel l’entité source (objet signataire) essaie de transmettre l’objet source (l’objet message). Si elle le veut, l’entité cible téléchargera l’objet message.

Il faut suivre un peu :-p

Sans amis, pas de partage. Sans annuaire, pas de contact.

Cela ne résout que partiellement le SPAM. Rien n’empêche un spammer de se lier à un annuaire pour ensuite bombarder ses co-abonnés de l’annuaire.

One Response to “Annuaire et messagerie”

  1. Nebule » Blog Archive » Openmail Says:

    […] suivant le raisonnement sur l’annuaire et la messagerie, on peut aller encore plus […]