Ajout d’émotions sur des objets – suite 2

Voici la suite des articles Ajout d’émotions sur des objets et suite, ainsi que de Liens d’émotions.

La liste d’émotions étant trop grande et malgré tout incomplète, il a été nécessaire de revoir l’ensemble pour le scinder. Plutôt que de réinventer la roue, un petit tour du côté de Wikipédia a permit de prendre un bon départ. La version anglaise de la page émotion est plus complète et plus intéressante.

Il y a plusieurs repères possibles pour traiter et cataloguer les émotions. On va s’arrêter sur les travaux de Robert Plutchik . Le résultat, c’est la roue de Plutchik :

Plutchik-wheel_fr.svg

Les émotions de base sont la joie, la confiance, la peur, la surprise, la tristesse, le dégoût, la colère, et l’anticipation.
Ces émotions de base peuvent être associées deux par deux, sauf celles en opposition, pour former les différentes émotions possibles.

En suivant ce modèle, on doit gérer ces émotions, personnifiées :

  1. content et triste
  2. fâché et inquiet
  3. intéressé et surpris
  4. confiant et dégoûté

Les noms des émotions de base, personnellement, ne me plaisent pas plus que ça. Il y a sûrement un effet dû à la traduction pour coller le plus à la fois au sens et au nom d’origine en anglais.

Les oppositions entre joie et tristesse ainsi que entre colère et peur sont assez facile à comprendre et à interpréter.
Le dégoût et la confiance sont plus difficiles à interpréter comme opposés. Le dégoût peut être assimilé au rejet plus qu’à l’ennui. Les termes aversion et admiration sont plus cohérents. Cet axe représente un peu l’aspect moral.
L’axe de la surprise et de l’anticipation est plus facile à interpréter, mais plus difficile à comprendre comme étant des émotions. Ils ne semble pas très utiles pour exprimer un sentiment sur un objet.

On peut aussi voir des axes un peu différents. Par exemple une opposition entre peur et confiance, entre dégoût et intérêt, ou entre colère et sérénité. La sérénité est-elle une émotion ou un équilibre de toutes les émotions ?
Le dégoût et la colère sont une forme de rejet.

Et puis, les autres émotions sont composées de deux émotions de base non opposées. Pourquoi ne serait-elles pas composées de trois ou quatre émotions de base ?
L’envie n’est pas seulement de la tristesse et de la colère, mais aussi de l’intérêt.

Quel modèle adopter pour être à la fois complet, cohérent et facile d’utilisation ?

Dans un premier temps, il y avait dans sylabe des sentiments et des avis mélangés. Ce mélange est rapidement devenu inutilisable.
Dans un second temps, maintenant, et en attendant de trouver mieux, nebule va reconnaître ces objets afin de traduire les émotions humaines :

  • nebule/emotion/joie
  • nebule/emotion/confiance
  • nebule/emotion/peur
  • nebule/emotion/surprise
  • nebule/emotion/tristesse
  • nebule/emotion/dégoût
  • nebule/emotion/colère
  • nebule/emotion/anticipation

La personnification sera assurée par la traduction en ligne de chacun de ces objets pour l’affichage. Tout ce qui n’est pas une émotion va devenir un avis.

Plus tard, dans un troisième temps, peut-être, ces émotions seront modifiées…

One Response to “Ajout d’émotions sur des objets – suite 2”

  1. sylabe » Blog Archive » Avancement Says:

    […] Pour l’instant, les émotions sont basées sur la roue de Plutchik. […]