Transcodage et translation

Suite aux articles Anonymisation/dissimulation des liens – ségrégation partielle, transcodage, Transcodage des liens dissimulés et Anonymisation des fichiers transcodés, il était apparu un problème avec le contenu des fichiers transcodés.

Le transcodage des identifiants des objets pour lesquels on dissimule des liens permet de stocker ces liens dans des fichiers non directement associés à l’identifiant de l’objet concerné. C’est en fait une translation d’identifiant.

Ces objets ‘virtuels’ translatés doivent pouvoir être partagés par transfert ou synchronisation sans risquer de dévoiler l’association entre l’identifiant en clair et l’identifiant translaté.

Le système de translation aujourd’hui mis en place est basé sur une clé unique de translation par entité. Cette translation doit être une fonction à sens unique, donc à base de prise d’empreinte (hash), y compris lorsqu’une ou plusieurs translations sont connues. Enfin, la translation doit être dépendante de l’entité qui les utilise, c’est à dire qu’une même clé peut être commune à plusieurs entités sans donner les mêmes translations.

Comments are closed.