Identification de cosignataires

Suite de l’article Cosignature – méthode de surcharge des signatures.

Si la surcharge de signature dans le champs signature ne pose pas de problème, la désignation des entités signataires successives et leur ordre est plus complexe.

La première méthode proposée consistait à placer pour commencer l’ID de la pseudo entité co-signataire puis à concatèner successivement et dans l’ordre de signature les ID des entités signataires.

Mais si cela paraît suffisant pour retrouver les identifiants des différents signataires, la méthode n’est pas propre parce que l’on a un tas par défaut non structuré des entités signataires, informe. Et il peut être difficile de savoir que le lien est sur-signé en l’absence de signe clair.

Il est plus judicieux d’introduire un séparateur dans le champs signataire. La présence du séparateur implique automatiquement que le lien est sur-signé. Mais cela impose de revoir le code de validation et de traitement des liens.

Il est aussi possible de considérer les consignataires comme un groupe. Cependant la pseudo entité co-signataire ne peut pas être utilisée comme groupe parce que toutes les entités la constituant n’ont pas forcément signé le lien et ensuite parce que l’ordre de sur-signature n’est pas forcément cohérent avec l’ordre des entités, et le respect de l’ordre de vérification des signatures est indispensable. On peut imaginer aussi créer un groupe enfant du groupe de fait constitué par la pseudo entité co-signataire mais cela veut dire en pleine vérification des liens de synchroniser et lire un objet, donc conceptuellement de remonter d’un niveau. Donc ce n’est pas applicable.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.