Quantification commune de la disponibilités des relais – suite 2

Suite à l’affaire PRISM et grâce à Edward Snowden, on redécouvre les joies du Time Pattern sur les paquets réseaux.

Cela à potentiellement une implication dans la façon dont on peut synchroniser des objets et liens depuis d’autres entités. C’était le sujet abordé dans les posts Quantification commune de la disponibilités des relais et suite.

La conclusion est qu’il faut deux modes. Un pour optimiser les temps de téléchargement, et un autre plus aléatoire pour améliorer l’anonymisation des téléchargement et casser le Time Pattern

Tags:

Comments are closed.