Cosignature – suite

Suite de l’article sur la Cosignature.

La notion de groupe est intéressante puisque pour l’instant, si le groupe a été définit dans sa ou ses formes, il n’a pas été définit dans son implémentation.

Cette implémentation peut rejoindre la notion de cosignature. En étendant la notion d’entité à autre chose que des bi-clés cryptographiques, notamment à un fichier de description du groupe et de la validité de sa signature (équivalente), on crée implicitement un groupe. Ce groupe hérite de par ses propriétés internes d’une capacité de signature et de vérification. Comme ce n’est pas un bi-clé cryptographique, il n’y a pas d’objet de clé privée. L’objet définissant le groupe n’est pas suffisant en lui-même pour signer des liens, il doit se reposer sur les ‘vraies’ entités qui composent le groupe.

Par exemple, la forme du fichier définissant un groupe de 3 entités peut être un objet contenant :

[Members]
88848d09edc416e443ce1491753c75d75d7d8790c1253becf9a2191ac369f4ea
01351dd781453092d99377d94990da9bf220c85c43737674a257b525f6566fb4
19762515dd804577f9fd8c005a7803ddee413f264319748e30aa2aedf318ca57
[Signe]
(88848d09edc416e443ce1491753c75d75d7d8790c1253becf9a2191ac369f4ea . 01351dd781453092d99377d94990da9bf220c85c43737674a257b525f6566fb4)
+
(19762515dd804577f9fd8c005a7803ddee413f264319748e30aa2aedf318ca57 . 88848d09edc416e443ce1491753c75d75d7d8790c1253becf9a2191ac369f4ea)
+
(01351dd781453092d99377d94990da9bf220c85c43737674a257b525f6566fb4 . 19762515dd804577f9fd8c005a7803ddee413f264319748e30aa2aedf318ca57)
[Timestamp]
2015-05-28T22:20:13+0200

La signification du groupe, c’est que les membres sont 3 et que la signature d’un lien par deux des trois entités est valide comme étant celle du groupe ( (1 et 2) ou (2 et 3) ou (3 et 1) ).

Ce n’est qu’un exemple…

One Response to “Cosignature – suite”

  1. nebule » Blog Archive » Cosignature – orientation Says:

    […] Dans la continuité de la réflexion sur la cosignature et suite. […]